CLIMAT
Edition: 9 juin 2022
accueil echos9.ch COMPTA/SWOT PROJET/START-UP
ENJEUX CLIMATIQUES : LES QUESTIONS CRUCIALES DE SURVIE
AGiL6.CH
REPERES POUR ENTREPRENDRE
-> La clientèle
-> Les finances
-> La forme juridique
-> Le personnel et les salaires
Philippe Ruchet, auteur...>>
ALERTE GIEC. Mardi 10 août 2021, Le Monde titre : "La crise climatique atteint un seuil critique, alerte le GIEC" (IPCC en anglais). Et d'ajouter encore : "Sans réduire fortement, rapidement et durablement nos émissions, la limitation du réchauffement à 1.5 °C sera hors de notre portée." Nous risquons l'emballement incontrôlable.
AGIL6.COM : l'environnement des entreprises
>
Mercredi 8 juin 2022 - Le Temps chiffre à possiblement un milliard par an le juste prix de la rénovation afin de résorber les passoires thermiques.
COLLECTION CONSOMMATION. Jeudi 2 juin 2022, Le Monde aborde la question de l'impact de notre alimentation sur le climat et de constater : "il faudra transformer le contenu de nos assiettes et nos modes de production". Mardi 31 mai 2022, Le Monde s'interroge quant au défi de la sobriété en constatant : "la réduction des émissions de carbone se heurte au maintien de nos modes de vie" (en fait à certains d'entre eux).
Mercredi 18 mai 2022 - Le Temps rapporte que des chercheurs ont identifié "au moins 425 bombes carbonne". Et d'ajouter que ces "projets d'extraction de charbon, de pétrole et de gaz, déjà en opération ou encore en construction [avec] des émissions de CO2 cumulées cumulées [qui] feraient exploser le budget carbone mondial". Bref, pas gagné!
Dimanche 8 mai 2022 - Le Monde écrit au sujet de l'Autorité environnementale : "l'instance estime que la transition écologique n'est pas amorcée en France". La législation européenne prévoit que les grandes opérations doivent être soumises à l'avis, rendu public, d'une instance ad hoc, laquelle ne statue qu'à titre consultatif en matière de préservation d'environnement, quand bien même de telles décisions pèsent dans les décisions administratives concernées. Ainsi en va-t-il, entre autres, des tracés d'autoroute.
Jeudi 21 avril 2022 : Le Monde consacre une pleine page à l'agriculture verticale, c'est-à-dire s'adossant étage par étage sur des bâtiments adaptés. Si la solution permet l'économie de surfaces au sol, se pose un possible problème de consommation d'énergie.
Mardi 19 avril 2022 : La Tribune de Genève revient sur une levée de fonds de 600 millions de nos francs au bénéfice d'une start-up avec le projet de captage du CO2 de l'atmosphère. Conduit par deux anciens étudiants de l'EPFÍ, ce projet Climeworks ne manque pas de crédibiité. A suivre.
Mardi 22 mars 2022 : Le Monde titre : "les eaux souterraines, une ressource mal gérée". Et de préciser : "l'ONU alerte sur l'épuisement des réserves hydriques logées sour la surface de la Terre", puis en ajoutant : "l'agriculture intensive utilise 69% des volumes prélevés sous la surface, tandis que les usages domestiques s'en partagent 22% et l'industrie 9%".
Samedi 5 février 2022 : Le Monde consacre sa page "Planète" au lourd impact des fuites de méthane: plus de 1800 ont été identifiées tout autour du globe entre 2019 et 2020 dont 1200 liées à l'industrie pétrogazière. Et l'article d'indiquer : "L'impact de ces panaches est considérable pour le climat. Il est comparable à la circulation de 20 millions de véhicules pendant un an. [...] On s'est aperçu que la majorité de ces fuites ne sont pas des accidents mais intentionnelles." Un pacte a été passé à Glasgow en 2021 lors de la COP26 qui, s'il était respecté, "permettrait d'éviter 0,2° de réchauffement d'ici 2050". Loin d'être gagné car la Chine, la Russie et l'Inde responsable d'un tiers de ces émissions n'ont pas signé ledit pacte. A suivre.
Mardi 18 janvier 2022 : Le Monde titre : "Crime contre l'environnement, un défi pour le parquet européen". Le titre s'explique de lui-même. Concrètement, dans le scandale des moteurs VW diesel, le sytème a montré ses limites dès qu'un Etat-membre, ici l'Allemagne s'est montré réticient à participer à une procédure européenne. Il reste donc du pain sur la planche jusqu'à obtenir des procédures communautaires efficaces.
Mercredi 5 janvier 2022 : Le Monde consacre un long article au climatologue Michael Mann. Il relève que la conviction du trop tard pour agir revient au même résultat que l'inaction; il faut se garder du pessimisme. Le scientifique insiste sur le rôle déterminant au plan mondial du respect de leurs engagements par les Etats-Unis.
Mardi 4 janvier 2022 : Les Echos reviennent sur la question très controversée d'inscription de l'énergie nucléaire au nombre de filière éligibles aux financements communautaires au titre de la transition énergétique. Réponse d'ici fin janvier 2022.
Mardi 28 décembre 2021 : Les Echos relèvent une facture à plus de 170 milliards de dollars pour les pires catastrophes de 2021. Le défi du réchauffement climatique est non seulement environnemental; il menace directement nos économies.
Lundi 27 décembre 2021 : Les Echos posent la question de l'approvisionnement de l'Europe en métaux critiques. Non résolue, cette problématique pourrait menacer les statégies de transition énergétiques patiemment mises en place.
Vendredi 19 novembre 2021 : Le Monde traite 8 questions relatives à la relance du nucléaire qui se profile. S'agissant de la très grave problématique des déchets, on constate que les sites de stockage actuels approchent de leur saturation. Rien n'est résolu.
Vendredi 19 novembre 2021 : Le Monde informe que "l'UE veut interdire l'importation de produits liés à la déforestation". Pour rebondir sur une récente votation en Suisse, l'huile de palme fait partie des produits susceptibles d'être concernés.
Lundi 15 novembre 2021 : Les Echos reviennent sur les grandes et petites avancées d'une COP26 bien décevante. Nous retenons l'engagement sur le méthane afin de le réduire de 30% d'ici à 2030, ce gaz qui contribue de façon massive au réchauffement climatique.
Lundi 15 novembre 2021 : Les Echos présentent un fonds de la Banque Edmond de Rotschild spécialisé "dans les opérations immobilières impliquant la dépollution des friches industrielles en zone urbaine".
Samedi 13 novembre 2021 : Le Monde publie une enquête sur la centrale nucléaire du Tricastin en France. Et de révéler : "quand il y a un nouvel événement de surpuissance le 15 juin, la Direction nous dit qu'il est hors de question qu'on ait un incident de niveau 2". Un cadre dénonce "une poilitique de dissimulation d'incidents". Voilà qui ne rassure guère, renforçant dès lors les doutes légitimes face à cette filière dangereuse.
Mercredi 10 novembre 2021 : Les Echos consacrent une pleine page à l'enquête du "comment l'Asie tente de vaincre son addiction au charbon". Et de préciser : "Pour alimenter ses centrales thermiques, l'Asie brûle les trois quarts de la houille consommée dans le monde et continue d'installer de nouvelles capacité minières. Des ingénieurs et des financiers travaillent toutefois dans le but de casser ce cycle."
Mardi 9 novembre 2021 : Le Temps reprend une étude de la Fondation Ethos qui chiffre à 28 milliards par an pour que les entreprises non financières du SMI atteignent leurs objectifs zéro émission. Et de reprendre la conclusion qui veut que "les coûts sont loins d'être insupportables".
Jeudi 4 novembre 2021 : Les Echos constatent une convergence positive. "Entre banquiers et ONG, le climat se réchauffent". Des échanges constructifs peuvent s'installer.
Mercredi 3 novembre 2021 : Les Echos le déplorent : "Notre dette publique, un frein majeur à la révolution climatique". D'où un appel à réduire la dette.
Jeudi 7 octobre 2021 : Le Monde attribue sa section économie et entreprises au risques de prolongement des pénuries, constatant la contraction des stocks liée à la baisse de production chinoise, faute d'électricité, et à la réouverture tardive des pays d'Asie du Sud-Est après le Covid. Et d'ajouter encore : "L'allongement du temps d'attente des porte-conteneurs dans les ports, avant déchargement, entraîne. lui, l'augementation des durées de transport. Les tensions commenent à s'étendre au secteur des biens alimentaires et poussent à la hausse des prix."
Mercredi 6 octobre 2021 : Le Temps publie un interview du Directeur de l'Association suisse des assurances, proposant une approche nouvelle pour maîtriser les grandes catastrophes à venir (dont celles causées par le déréglement climatique ou d'autres pandémies ou encore les cyberattaques). Le modèle envisagé est un partenariat public-privé voyant la Confédération apporter les resssources financières supplémentaires nécessaires, alors que les assureurs traiteraient les aspects techniques (en particulier le réglement des sinistres). Reste à voir ce que le Conseil fédéral envisage en la matière.
Lundi 27 septembre 2021 : Le Temps alerte quant à de probables sanctions à l'avenir contre le "greenwashing" en Suisse, soit cette technique visant à rendre plus verts (donc vertueux) des investissements que leurs réelles caractéristiques. Le sujet reçoit de la FINMA toute la considération qui lui est due.
Jeudi 26 août 2021 : Les Echos constatent que les émissions de CO2 des producteurs d'électricité repartent à la hausse. Rien n'est donc encore gagné.
Mercredi 25 août 2021 : Les Echos relaient une alarme des Chambres français d'agriculture : "une année épouvantable marquée par le gel, la pluie et les incendies". Les périodes de disette jalonnent l'histoire des peuples. Il nous appartient d'agir pour les éviter.
Mercredi 18 août 2021 : Les Echos constatent que "les cours du blé s'enflamment sur fond de risque de pénurie". La faute aux déréglements climatiques.
Mercredi 11 août 2021 : Les Echos renseignent sur les hausses des prix d'assurance après les récentes catastrophes naturelles en Europe occidentale.
Vendredi 6 août 2021 : Les Echos informent que "les investisseurs veulent voter les plans de transition climatique". Il s'agit de 53 acteurs mondiaux de premier plan qui réclament un vote tous les ans sur ce sujet.
Vendredi 6 août 2021 : Le Monde revient sur une condamnation historique de l'Etat en France en raison de non-respect des normes sur la qualité de l'air. Sur l'astreinte de 10 millions d'euros, un tiers reviendra à l'Agence de la transition écologique.
Vendredi 30 juillet 2021 : Le Temps rappelle que le jour du dépassement est tombé le 29 juillet 2021. Depuis cette année, les ressources consommées sur terre sont prises sur les réserves, grevant l'avenir. En 2020, les restrictions engendrées par la pendémie avaient repoussé de 3 semaine cette date fatadique.
Mercredi 21 juillet 2021 : Les Echos reviennent sur le "niveau record d'émissions mondiales de CO2", situation qui alarme l'AIE (Agence internationale de l'énergie, émanation de l'OCDE créée en 1974). Et d'ajouter : "En cause, notamment, la trop faible part que les plans de relance liés au Covid19 consacrent aux énergies propres".
Mardi 6 juillet 2021 : Les Echos analysent le risque d'un retour du pétrole cher malgré les perspectives de la transition énergétique. Les pays producteurs n'y ont pas forcément intérêt, que l'on pense à l'extraction à partir des schistes susceptible de devenir à nouveau rentable et d'alimenter le marché en déjouant les pronostics de l'OPEP. Si certains analystes voient des cours atteindre les 100 dollars, rien n'est moins sûr dans le climat d'incertitudes actuelles. Pour le surplus, si ce plafond devait être rejoint, rien n'indique un maintien durable à ce niveau; on voit plutôt une rechute ensuite. A suivre.
Lundi 28 juin 2021 : La Tribune de Genève renseigne sur une filière (appelée Pastic Bank) qui se met en place pour récupérer les déchets plastiques afin de les recycler pour les valoriser.
Vendredi 25 juin 2021 : Le Monde constate que le réchauffement climatique ralentit la restauration de la couche d'ozone à cause des gaz à effet de serre. Néanmoins, les mesures prises contre les CFC depuis les années 1980 portent leurs fruits. En conclusion, une volonté commune et une coopération internationale résolue donnent des résultats positifs. Efforts à poursuivre donc, aussi en faveur du climat.
Jeudi 24 juin 2021 : La Tribune de Genève consacre un article à Meyer Burger qui défie désormais les petits prix chinois sur les panneaux solaires. La Bourse s'intéresse désormais à cette entreprise bernoise qui bénéfice actuellement d'une avance technologique de l'ordre de 3 années par rapport à ses concurrents.
Mardi 22 juin 2021 : Le Temps informe qu'une étude à laquelle se réfère Greenpeace indique que la finance dite durable serait avant tout inefficace, se basant sur des fonds se revendiquant durables sans l'être vraiment. Et d'appeler à de nouvelles règles assortis d'outils adéquats afin de mieux mesurer les effets réels. A suivre.
Vendredi 18 juin 2021 : Les Echos constatent que, s'agissant des voitures électriques, leur rentablité pour leurs constructeurs attendra. Les volumes prévus dans les prochaines années ne suffiront pas à rentabiliser immédiatement les colossaux investissements ayant dû être consentis.
Lundi 14 juin 2021 : Après le court échec de la loi sur le CO2 s'agissant du scrutin de la veille (51% contre 49) et selon Le Temps, l'économie veut une loi le plus rapidement possible. La crainte s'exprime dans le risque de voir les exportations suisses vers l'UE taxées à hauteur de leur intensité carbone. L'UDC, opposée audit texte, se trouve bien éloignée des préoccupations des entreprises exportatrices, tandis que les activistes écologistes (même très minoritaires), rejetant cet objet, se sont associés aux démagogues (et cela a suffi) sans que la cause de la lutte contre le réchauffement climatique ne progresse. A reprendre.
Samedi 12 juin 2021 : Les Echos rapportent, s'agissant de cette production mondiale de l'an passé : "le plastique recule pour la 3ème fois en 50 ans, mais reste soutenu par la Chine".
Mardi 8 juin 2021 : Les Echos titrent : "La propriété intellectuelle a pris le virage du véhicule du futur". Avant de poursuivre ainsi : "L'évolution du contenu des brevets déposés par les constructeurs automobiles met en évidence la mutation du secteur vers la voiture électrique et le véhicule autonome".
Mardi 1er juin 2021 : Les Echos consacrent une pleine page au stress climatique de la Banque de France. Il s'agit pour ledit institut d'évaluer les conséquences des risques financiers dus au changement climatique. A ce stade, il manque des données nécessaires afin de pouvoir fixer des objectifs s'agissant des réserves à constituer.
EXISTENTIEL.CH : les jalons scientifiques
>
Vendredi 3 juin 2022 - Le Echos (dans leur supplément week-end) relatent le développement d'un projet combinant panneaux solaires et agriculture. Les équipements orientables coiffent champs et vergers: Laissant passer la lumière quand ils sont orientés la verticale ou apportant de l'ombre en été ou encore un toit en hiver pour protéger du gel, on voit que la production durable d'électricité se combine avec un impératif de protection des cultures.
>
Vendredi 3 juin 2022 - Le Temps (d'une part) et La Tribune de Genève (d'autre part) s'ouvrent à la préoccupation que constitue le verdissement des Alpes à des altitudes de plus en plus élevées, ceci en moins de 40 ans. Cette marque d'évidence du réchauffement climatique sous nos latitudes traduit, en particulier, les risques du recul du pergélisol entraînant une progression de l'instailité rocheuse.
Mardi 3 mai 2022 - Les Echos évoquent les ressources des sciences comportementale au chapitre de la luttre contre le réchauffement climatique sous le titre : "Sauver le climat en finluant le cerveau". Un exemple concret illustre que la taxe carbonne est d'autant mieux acceptée que son rendement soit directement alloué à des mesures environnementales; il s'agit donc pour lesdites sciences comportementales d'accompagner une politique publique par une communication convaincante crédible.
Lundi 2 mai 2022 - Les Echos relèvent : "La disparition des disséminateurs naturels de graines enraye la capacité de migration des plantes et leur adaptation au changement climatique. Les scientifiques cherchent des parades". Et de mettre en exergue : "Près de la moitié de la flore planétaire est menacée d'extinction".
Samedi 30 avril 2022 - Le Temps rapporte : "La santé du sol passe par sa vie microbienne". Et de poursuivre : "Les sols subissent de plein fouet les effets du réchauffement climatique et de l'agriculture intensive. Plusieurs études se sont penchées sur le rôle prometteur des micro-organismes. Vendredi 29 avril 2022 - Le Monde avait titré : "La dégradation des terres, un péril majeur". Avant d'ajouter que, selon un récent rapport de l'ONU, "40% des sols sont épuisés, ce qui menace le PB mondial".
Mardi 5 avril 2022 : Les Echos traitent du rapport du GIEC publié la veille. Les experts avertissent que la "fenêtre de tir se rétrécit". Il devient urgentissime pour les gouvernements d'agir. On parle désormais d'un réchauffement climatique à 3,2° d'ici la fin du siècle contre un objectif de 1,5°. Les flux financiers devraient mieux diriger les investissements vers les technologies adaptées; ces mouvements sont entre 3 et 6 fois inférieurs à ce qu'ils devraient être. Dans cette même éditiion, le journal évoque le choix du Royaume-Uni de privilégier le nucléaire pour se passer du gaz russe, ce qui n'est pas sans poser de problème eu égard aux méthodes utilisées pour extraire l'uranium ou encore s'agissant des risques majeurs entourant cette technologie. Enfin, bonne nouvelle, un autre article évoque une mégacommande du loueur Hertz de voiture électriques ensuite de ses choix stratégiques. Nul doute que les futurs suivis opérés par le GIEC conserveront, plus que jamais, toute leur pertinence.
Mardi 29 mars 2022 : Les Echos évoquent le sujet de la culture du carbone afin de compenser une partie de nos émissions de CO2. Une technique pour atteindre cet ojectif tient à l'agroforesterie, cette pratique consistant à planter des haies d'arbres (fonctionnant comme pompes à carbone) sur les cultures.
Samedi 18 décembre 2021 : Le Monde titre : "Climat, les pôles plus que jamais déstabilisés". L'effet du réchauffement climatique causé par les activités humaines. Rien à rajouter.
Jeudi 16 décembre 2021 : La Tribune de Genève relaie une étude de l'EPFL concluant que l'on ne pourra capturer que 10% des gaz à effet de serre. Il n'y a pas de solution miracle.
Lundi 29 novembre 2021 : Les Echos rapportent que l'IGN en France "veut faire de ses cartes la vigie du changement climatique". Effectivement, pour bien résoudre un problème, il faut commencer par le poser correctement. On ne peut qu'accueillir très favorablement cette approche novatrice de première importance.
Mercredi 10 novembre 2021 : Le Monde ouvre sa tribune à "la biologie moléculaire, une arme sous-estimée dans la lutte contre le réchauffement climatique". La directrice générale du Laboratoire européen de biologie moléculaire explique que "l'étude de la complexité du vivant est essentielle pour mettre au point des réponses à la crise environnementale".
Mardi 9 novembre 2021 : Les Echos publient le point de vue du PDG de Solvay faisant de la chimie le point de passage pour l'avenir du climat en s'appuyant sur un argumentaire de la mobilité propre et du développement durable.
Vendredi 5 novembre 2021 : Le Monde traite le sujet de "l'océan, grand oublié de la COP26". Et de relever : "l'océan est davantage le poumon de la planète que les forêts tropicales". Le réchauffement des températures océaniques compromet les fonctions régulatrices planétaires et les chaînes alimentaires. Les scientifiques craignent un point de basculement sans qu'ils puissent encore le définir avec précision.
Jeudi 4 novembre 2021 : Le Monde relève "de belles promesses pour les forêts" dans le cadre de la COP26. Et de préciser : "Plus d'une centaine de dirigeants ont annoncé, mardi, vouloir mettre un terme à la déforestation d'ici à 2030".
Mercredi 3 novembre 2021 : Le Monde constate que "la planète est entrée dans un territoire inconnu" alors que "les sept dernières années seraient les plus chaudes enregistrées" selon l'Organisation météorologique mondiale. Cette année, "il a plus au point culminant de la calotte glacière au Groenland" (à 3200 mètres d'altitude).
Mercredi 27 octobre 2021 : La Tribune de Genève détaille "les 5 vérités irréfutables des experts du climat". A savoir. [1] La hausse des températures. [2] Les extrêmes climatiques. [3] La fonte de glaciers. [4] L'accifidation des océans. [5] Le trop-plein d'énergie solaire.
Mercredi 27 octobre 2021 : Le Temps titre : "Réduction du CO2, le compte n'y est pas." Et de préciser encore : "un nouveau rapport de l'ONU pointe le décalage entre les réductions d'émissions de gaz à effet de serre promises par les Etats et celles qui seraient nécessaires pour contenir le réchauffement."
Mardi 26 octobre 2021 : La Tribune de Genève s'interroge : "Quand le [concept de] réchauffement climatique est-il apparu [pour la première fois] ?" L'article cite une étude américaine de 1975 sur le "global warming" due au géochimiste Wallace Broecker.
Mardi 26 octobre 2021 : Les Echos constatent que "les concentrations de gaz à effet de serre dans l'air battent des records", compromettant la réalisation des objectifs de l'Accord de Paris.
Vendredi 15 octobre 2021 : Dans une page conscarée entièrement à la planète, Le Monde alerte que l'ozone se profile dans l'angle mort des politiques antipolution. Et de préciser : "Ce polluant de l'air est le seul dont les concentrations ont crû sous l'effet du réchauffement climatique." Et d'ajouter encore : "En France, l'ozone ... se concentre principalement sur l'axe Rhin-Rhône."
EXISTENTIEL.CH : les enjeux sociaux
Vendredi 22 avril 2022 : Les Echos relatent la dernière réunion du FMI à Washington perturbée par la funeste actualité en Ukraine avec son cortège de malheurs absolus. Point positif toutefois, les pays membres ont accepté le principe d'un nouvel instrument d'aide de lutte contre les conséquences du réchauffement climatique ou les problèmes de santé publique. Douze pays riches se sont engagés à financer ce fonds à hauteur de 40 milliards de dollars.
Mercredi 20 avril 2022 : Le Monde évoque la conversion de l'Europe vers le GNL (gaz naturel liquéfié) comme substitut au gaz russe du fait des sactions contre le régime de Poutine. Et d'ajouter : "De nombreuses contraintes vont ralentir le virage énergétique, qui n'est pas sans conséquence sur le climat. Le GNL, alternative coûteuse pour l'environnement."
Mercrerdi 23 mars 2022 : Le Monde informe : "la guerre en Ukraine fragilise la mue vers une agriculture vertes. La Commission européenne a reporté la présentation de deux textes législatifs très attendus par les défenseurs de l'environnement".
Mardi 1er mars 2022 : Parmi les nombreux quotidiens traitant ce sujet en ce jour, nous retenons Les Echos qui titrent : "Le changement climatique n'épargnera rien ni personne, alerte le GIEC." Et d'ajouter : "Dans un monde plus chaud de 1,5 °C, la planète sera confrontée à des aléas multiples et inéluctables au cours des vingt prochaines années, alertent les experts climat de l'ONU dans un rapport publié lundi [31 janvier 2022]. Certains impacts sur les populations et les écosystèmes sont d'ores et déjà irréversibles." Virginie Duvat (Professeure de géographie côtière à La Rochelle Université) pense : "on ne peut exclure des méthodes radicales, comme la relocalisation de villes entières".
Vendredi 11 février 2022 : Les Echos publient une chronique "sur l'écologie, les Français préfèrent le pragmatisme au catastrophisme". Et de poursuivre dans la perspective de la Présidentielle de ce printemps : "Yannick Jadot ne cesse de chuter dans les sondages. Pourtant son credo, la lutte contre le réchauffement climatique, est l'un des défis majeurs de ces prochaines années". Jadis exclusivité des Verts, l'écologie s'impose partout, de l'économie au politique et au social. C'est désormais à qui trouve les solutions, le temps des grands discours flamboyants de brillantes théories intellectuelles abstraites s'éteint peu à peu.
Mercredi 1er décembre 2021 : Le Monde informe que l'Agence de la maîtrise de l'énergie en France identifie plusieurs voies vers la transition énergétique. A partir de concepts globaux (donc couvrant les bâtiments, la mobilité, l'alimentation, l'agriculture, les forêts, les industries et l'énergie) émergent 4 approches, à partir d'une frugale (faite donc de limitations strictes avec de fort risques de clivages sociaux) à une du pari réparateur faisant d'un progrès technologique une voie vertueuse sans privation (donc la plus consensuelle parmi les options possibles). Le point commun se retrouve dans la part accrue que prendra l'électricité pour atteindre 70% du mix énergétique dans les 4 scénarios.
Mardi 30 novembre 2021 : La Tribune de Genève publie une interview du vice-président de Roche André Hofmann (héritier de la 2ème famille des fondateurs de l'entreprise bâloise. Il relève que "l'objectif de neutralité carbone ne suffit pas". Et de poursuivre : "Il est impératif de mettre en équilibre les besoins sociaux, environnementaux et économiques pour sauver la planète".
Mercredi 24 novembre 2021 : Le Temps revient sur la question du climat qui pèsera rapidement sur les budgets climatiques, malgré l'UDC et son emblématique Conseiller fédéral Ueli Maurer.
Mercredi 24 novembre 2021 : Le Temps consacre un article aux "nuages de poussière et méthane (qui) troublent le ciel d'Asie centrale", auxquels s'ajoutent le problème de la guerre de l'eau en ces temps de changements climatiques.
Vendredi 19 novembre 2021 : Les Echos écrivent : "Prix nobel de la paix 2018, le chirurgien-gynécologue congolais Denis Mukwege établit un lien direct enre le commerce mondial des métaux rares et les violences sexuelles en République démocratique du Congo" dans son "La Force des femmes" chez Gallimard.
Mercredi 17 novembre 2021 : Les Echos reviennent sur le livre de Nathalie Bastianelli "Quand la Chine s'éveille verte". Et d'indiquer : "Le pays qui émet le plus de CO2 de la planète est celui qui investit le plus dans les énergies bas carbone". De quel côté penchera finalement la balance ?
Mardi 9 novembre 2021 : Les Echos titrent : "A la COP26, les pays vulnérables exigent réparation". Et d'ajouter : "Les pays les plus exposés pourraient voir leur PIB chuter de 19.6 % d'ici à 2050".
Vendredi 5 novembre 2021 : Le Monde relaie le Laboratoire sur les inégalités mondiales pour établir : "il ne peut y avoir de sortie du carbone sans redistribution des revenus et du patrimoine". La solution préconisée procède d'un "impôt progressif sur la fortune augmenté d'un supplément pollution".
Jeudi 4 novembre 2021 : Les Echos abordent la thématique du casse-tête de la zéro artificialisation des sols pour les promoteurs et aménageurs immobiliers.
Mercredi 3 novembre 2021 : Les Echos informent que "Etats-Unis et UE embarquent 80 pays pour s'attaquer aux rejets de méthane".
Mercredi 27 octobre 2021 : Les Echos rapportent : "Madgascar asphyxiée par le vent brûlant du réchauffement." Sur le même thème, mais en date de vendredi 22, Le Temps écrit : "L'Irak devient inhabitable à cause de la chaleur".
Lundi 25 octobre 2021 : Le Temps évoque le casse-tête (à Zurich) entre loyer et climat. Et de préciser : "le canton vote en novembre sur une nouvelle loi énergétique qui prévoit de larges rénovations immobilières. L'association de protection des locataires s'alarme : les locataires les plus démunis pourraient en faire les frais."
Dimanche 24 octobre 2021 (et lundi) : Le Monde constate que "la fracture Nord-Sud menace la lutte pour le climat." Le même jour (et samedi) : La Tribune de Genève relève que "les catastrophes [climatiques] mettent les pays riches à genoux." Le lendemain (lundi 25) : Les Echos reviennent sur le sujet sous le titre : "Quand le réchauffement climatique se traduit en catastrophes."
Samedi 23 octobre 2021 : Le Monde relaie un appel du directeur de l'OIT (Organisation internationale du Travail) : "Il faut un consensus social pour que la transition [énergétique] réussisse."
Mercredi 20 octobre 2021 : Après le fleuve Congo (je 14.10.21) et le fleuve Colorado (sa 27.8.21), le fleuve Paran alimente les inquiètudes. La Tribune de Genève rapporte que ce cours d'eau d'Amérique du Sud (le 2ème dudit continent derrière l'Amazone) est bientôt à sec avec toutes les conséquences d'ordre économique en découlant, au Brésil notamment.
Mardi 19 octobre 2021 : Les Echos titrent, au sujet du climat, que "les pays du G20 rechignent à s'engager plus." Et de poursuivre : "un mauvais signal à moins de deux semaines de la COP26."
Jeudi 14 octobre 2021 : Le Temps publie le plaidoyer de la Ministre de l'Environnement de la République démocartique du Congo pour un accès à un financement international de barrages sur le fleuve Congo afin de préserver le rôle de poumon vert planétaire majeur dudit bassin fluvial.
Mercredi 6 octobre 2021 : Les Echos consacrent un papier à "la sécurité alimentaire à l'épreuve du déréglement climatique". Et de relever pour l'essentiel : "Baisse des rendements, moindre qualité nutritive, augementation des prix. La hausse des températures mettra le système agricole à rude épreuve. Elle risque aussi de modifier les équilibres géopolitiques."
Mercredi 6 octobre 2021 : Les Echos reviennent sur la problématique de l'alarmante disparition des coraux en raison du réchauffement climatique. Et l'article de préciser s'agissant des récifs coraliens : "des centaines de millions de personnes à travers le monde en dépendent pour se nourrir, travailler ou se protéger des tempêtes ou de l'érosion". Puis de relever : "les récifs coraliens, l'un des écosystèmes les plus anciens qui abritent au bas mot un quart des espèces maritimes, subissent le réchauffement climatique de plein fouet. Les chercheurs estiment qu'ils pourront être sauvés si les émissions mondiales de CO2 sont stabilisées."
Lundi 27 septembre 2021 : Les Echos détaille sur une pleine page "comment l'agriculture [française] s'adapte au déréglement climatique". Et de relever les priorités, à savoir : "la recherche et le développement, l'irrigation et l'assurance des récoltes". L'assurance, tel pourrait être l'écueil majeur de la viabilité à terme du système économique planétaire.
Vendredi 24 septembre 2021 : Le Monde consacre un dossier s'agissant d'opérations de "120 banques qui financent l'expansion pétrogazière dans le Grand Nord, profitant de règles insuffisantes". Et de titrer : "L'Arctique miné par les forages" comme illustration d'un péril climatique.
Jeudi 23 septembre 2021 : Le Monde informe que "l'OMS durcit ses normes" s'agissant de la pollution de l'air mesurée à l'aune du voluem des particules fines. Le seuil d'alerte est divisé par deux, ayant constaté l'importance des morts ainsi évitables.
Jeudi 23 septembre 2021 : Le Monde rapporte que "Paris s'inquiète du réchauffement climatique". Et de préciser : "Au lieu de quatorze jours par an actuellement, Paris pourrait connaître vingt-deux jours très chauds en 2050."
Jeudi 23 septembre 2021 : Le Monde évoque Julos Baucarne, chanteur belge, disparu le 18 septembre 2021. Précurseur, le poète s'était très tôt engagé en faveur de l'écologie.
Mercredi 22 septembre 2021 : Le Temps traite "des inquiétudes autour du trou dans la couche d'ozone". Et d'indiquer : "le changement climatique suspecté".
Dimanche 19 septembre 2021 : Le Monde consacre 3 pages à "l'Allemagne, pionnière de l'écologie [qui] fait face aux défis climatiques". Et d'ajouter : "Le pays a choisi très tôt les énergies renouvelables et la sortie du nucléaire, sans diminuer sa dépendance énergétique et son exposition aux catastrophes naturelles."
Mercredi 15 septembre 2021 : Les Echos relèvent que la sécheresse pousse la population vers les villes au Maghreb. Et d'ajouter : "D'ici à 2050, la population urbaine des pays du Maghreb est appelée à croître pour atteindre 77% de la population totale".
Dimanche 12 septembre 2021 : Le Monde titre "L'humanité a atteint un point de bascule" pour relayer le pressant appel du Congrès mondial de la nature (de l'UICN, Union internationale de la conservation de la nature) afin que les gouvernements agissent "radicalement sur les causes de la perte de biodiversité". Et ladite organisation de relever encore : "la réussite économique ne saura plus se faire aux dépens de la nature". Sur la même page, le quotidien mentionne l'impératif de "la reconnaissance des droits des peuples autochtones, enjeu majeur" avant de préciser : "représentant 5% de la population mondiale, les groupes indigènes vivent sur de territoires où se concentrent près de 80% des espèces".
Vendredi 3 septembre 2021 : Le Monde consacre 4 pages pleines au thème des actions en faveur de la biodiversité à l'occasion du congrès durant 10 jours de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN; organisme fondé en 1948 fort de 1400 membres dont une centaine d'Etats). "Tous les quatre ans, son congrès est l'occasion de dresser les priorités mondiales de protection de la nature". Le Monde poursuit en présentant un long combat pour restaurer la continuité écologique dans le Vercors. Dans Le Temps du mercredi 8 septembre 2021, un des promoteurs d'une initiative sur la biodiversité (soumise à l'avenir au scrutin populaire car ayant abouti) pose la question de la surface nécessaire à la biodiversité. A suivre.
Jeudi 2 septembre 2021 : Le Temps relève que le nouvel atlas de l'Organisation météorologique mondiale met en évidence l'explosition du nombre de catastrophes climatiques (multiplication par 5 en cinquante ans.
Lundi 30 août 2021 : Les Echos avertissent que la moitié des enfants dans le monde exposé aux risques graves du changement climatique vivent dans un des 33 pays considéré à très haut risque par l'Unicef.
Samedi 27 août 2021 : Les Echos week-end consacrent un dossier au fleuve Colorado qui se vide, faisant trembler l'Ouest américain. Au Mexique, l'ampleur de la catastrophe se mesure de façon très concrète: depuis 1999, le Colorado ne se jette plus dans la mer de Cortès. Aux Etats-Unis, les alarmes se multiplient : baisse de la production de l'électricité au fil du fleuve, restrictions d'usage d'eau dans une région à importante production agricole. Une parade sous forme de recyclage des eaux usées se construit sur une base gigantesque: "La plus grosse station de recyclage des aux usées pour la consommation humaine se trouve à Orange County, au sud de Los Angeles, où elle couvre 75% des besoins en eau potable de 2.5 millions d'habitants". A suivre.
Samedi 21 août 2021 : Le Monde consacre une double page aux mégafeux qui ravagent désormais la planète hélas régulièrement. Et d'ajouter : "En Europe, un facteur aggravant pourait être la déprise agricole et la recolonisation de ces espaces par la forêt".
Jeudi 12 août 2021 : Le Temps aborde la question des émissions de CO2 après le refus de la loi en récente votation populaire. Le Conseil fédéral doit rebondir pour que la Suisse tienne ses engagements. Les prochains débats sur l'initiative des glaciers montreront la tendance qui se dégagera pour agir.
Mardi 10 août 2021 : La Tribune de Genève constate que notre Lac Léman risque de manquer d'oxygène, ceci en raison de la hausse de la température de l'eau avec des effets à long terme pouvant boulerverser l'écosystème.
Mardi 10 août 2021 : Le Monde rapporte que les effets du réchauffement climatique sont déjà bien réels en Islande. Et de poursuivre ; "Les plus grands glaciers ont perdu entre 10 et 30% de leur superficie maximale, alors que ceux de taille intermédiaire ont été réduits jusqu'à 85%."
Samedi 7 août 2021 : Le Temps publie, sur une double page pour illustrer la carte du globe, 7 catasclysme climatiques majeurs de cet été dans tout l'hémisphère nord. Comment mieux montrer l'urgence actuelle ?
Jeudi 5 août 2021 : Le Monde traite de la démarche de scientifiques voulant quantifier la pollution due aux microplastiques sur les glaciers du Mont-Blanc. Ces substances nocives tombent du ciel en raison des pluies, des neiges et des vents contaminés.
Mercredi 4 août 2021 : Le Monde publie un entretien avec Inès Léraud en sa qualité de penseur du vivant. Du fait de leur caractère interdisciplinaire, elle voit le journalisme et les documentaires jouer un rôle important dans la crise environnementale actuelle. Révéler les scandales (notamment en matière de santé publique) s'expose aux risques d'entraves économiques que des intérêts particuliers irresponsables font peser pour contraindre au silence les alertes civiques.
Jeudi 29 juillet 2021 : La Tribune de Genève voit le Professeur genevois Martin Beniston considérer la météo catastrophique de cet été, signe que le déréglement climatique semble s'accélérer et de préciser : "On s'attendait à de tels désastres, mais pas si tôt." Dans l'histoire ancienne, des manifestations climatiques extrême ont déjà détruit des civilisations, mais pas à l'échelle que nous redoutons aujourd'hui; il faut poursuivre les efforts sans tergiverser.